To view this board in english, you must be registered.


Pages: (2) [1] 2  ( Aller vers premier message non lu ) Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Bob Beck et le traitement du SIDA, Plans d'une machine pour soigner le SIDA
Ecrit le: Samedi 14 Avril 2012 à 19h11 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 166
Membre n°: 330
Inscrit le: 26/06/2007



Il y a largement 15 ans, durant le printemps 1995, je visitais une sorte de petit centre linguistique anglais/américain à Montpellier, nanti d’une non moins petite bibliothèque, dans le but d’essayer de trouver des ouvrages sur les OVNI (eh oui, déjà à cette époque, je fouillai pas mal tous azimuts…), lorsque cet après-midi là, un homme se présenta à l’accueil du local.
Très agité, excité, il recherchait quelqu’un qui puisse lui faire une traduction de documents anglais en français, en affirmant qu’il s’agissait de documents de taille : la fabrication d’une machine pouvant soigner le SIDA !
Intrigué, j’engage la conversation et il me montre les docs qu’il a avec lui : quelques dizaines de pages, avec des plans. M’explique qu’il a essayé lui-même sur son fils malade le système et qu’il avait obtenu des résultats positifs. Me parle du « complot » de la médecine officielle contre les traitement alternatif.
La dame assurant la permanence du petit american center semblait peu ou prou l’avoir pris pour un cinglé, et m’affirma par la suite s’être sentie « agressée » par son attitude enthousiaste. Elle l’avait plus ou moins éconduit en lui disant que « si vous voulez une traduction, vous ne trouverez personne pour le faire gratos : il faudra payer ». Ce que l’homme ne pouvait se permettre, vivant de bric et de broc.
Pour une poignée de centimes, je m’étais décidé à photocopier ses docs ce jour-là.
J’avais pris ses coordonnées, en lui affirmant que je ferai une traduction, quitte à m’adresser à des amis parlant anglais.
Dans les jours suivants, je parlai ici et là de l’histoire à mes amis et relations, et je me heurtais aux arguments que nous connaissons bien : désintérêt associé au fait que « si c’était vrai, tout le monde en parlerait » et que ladite machine serait déjà fabriquée en série et commercialisé. Et refus pour la plupart des personnes parlant anglais de s’investir dans leurs traductions car « ils avaient mieux à faire ».
J’avais voulu en parler à un ami de la famille, prof de biologie à l’université, tourné vers la recherche médical, dont la femme était ouverte à tout ce qui était alternatif, mais (devinez quoi ?) le moins que je puisse dire est que cela le laissa pour le moins sceptique…
Finalement, je l’avoue, il me fallut abandonner l’idée d’une traduction de ses quelques pages, et les coordonnées même du gars furent perdues dans un gros déménagement qui accompagna une changement de situation pour moi à l’été/automne 1995.
Je ne m’en suis plus trop occupé dans les années qui suivirent ; cependant, j’ai toujours gardé précieusement ces documents.
Il semble que ce soit un américain du nom de Bob Beck qui soit à l’origine de tout cela, et le principe de la machine consisterait à détruire les virus à l’aide d’impulsions magnétiques d’une certaine fréquence envoyées à travers le corps, si j’ai bien compris.
NB. : j’insiste bien sur le fait que ne sais pas du tout ce que cela vaut, ni sur qui est ce Bob Beck, mais après 15 ans, je pense qu’il est préférable que je lance ces docs sur des forums Web tel que celui-ci, quitte à ce que chacun se fasse sa propre opinion, plutôt que de les laisser dormir dans mes archives…
Vous pouvez télécharger gratuitement ces docs rassemblés en un seul fichier ZIP d’environ 28 Mo, titré « Dossier SIDA », au lien suivant :

http://www.sendspace.com/file/wxysf6

Sinon, voici déjà un aperçu en images directs :

user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Samedi 14 Avril 2012 à 20h12 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Je ne connaissais pas mais en faisant une petite recherche sur internet c'est quelque chose qui est diffusé.

On trouve un article de Robert Beck ici:
http://www.healingcancernaturally.com/energetics5.html

Il y explique ce qu'est son système. Il peut se fabriquer pour 40$ de matériel électronique, c'est un émetteur d'impulsions électriques à très faible courant et ces courants faibles perturbent le fonctionnement des virus.

Un bricoleur qui a fait le montage bricolé lui-même selon les plans de Beck:
http://www.twotowers.com/beck/beck_emp.html

Des sociétés qui vendent à très cher avec plein de gadget inutiles et se font surtout beaucoup de bénéfices:
http://shop.toolsforhealing.com/category_s/53.htm

En tous cas je ne connaissais pas, merci d'avoir diffusé, et c'est un truc à tester, en montage bricolé, pour voir ce que ça donne sur quelqu'un atteint d'une maladie virale (Beck dit que ça marche pour le rhume, la grippe, l'ebola, le sida ou n'importe quelle maladie virale, mais aussi pour le cancer!)

A voir pour le reste des autres maladies non précisées. A tester!
PM
Top
Ecrit le: Samedi 14 Avril 2012 à 20h42 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Alex, tes pages scannées sont un extrait très partiel du document global suivant:
http://www.twotowers.com/beck/take_back_your_power.pdf

Le protocole de traitement inclut manifestement plusieurs aspects: des impulsions électriques, de l'eau contenant de l'ozone (avec des flashs d'UV je pense... tiens tiens, ça ressemble un peu à Lavinay ça) et un générateur d'argent colloïdal.

Une société fait son blé en vendant le set ici:
http://www.sota.com/sota-kits.html
PM
Top
Ecrit le: Samedi 14 Avril 2012 à 21h09 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 166
Membre n°: 330
Inscrit le: 26/06/2007



Un de mes correspondants m'envoie aussi ce lien :

http://www.zapperwise.com/f_bio_beck.html

Pour le reste, oui, en effet, mettons de côté les boîtes qui cherchent à se faire du fric, et disons : à tester en bricolant le dispositif soi-même.
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Dimanche 15 Avril 2012 à 10h02 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Le protocole indiqué par Beck (décédé en 2002) est le suivant:

Pulser Beck (ou électrification du sang):

Electrification par impulsions du sang. Pour cela le montage initiale qu'il avait réalisé en 1991 utilisait un relai et 7 piles, il fonctionnait, mais gros mastodonte pas très portable. Il a refait le montage de façon compacte, sans relais, avec un circuit intégré, seulement 3 piles 9V pour alimenter.

Déconseil absolu de faire un montage qui fonctionne sur le secteur, en cas de souci quelque part on est électrocuté.

Son second montage plus compact, avec indicateur d'usure des piles, comme le premier il ne vend pas, il donne le schéma gratuitement à reproduire.
Son système permet de générer des impulsions 4 fois par seconde (4Hz) et la sortie est mise sur un jack. On peut:
1) Brancher sur le jack des électrodes spéciales pour électrifier le corps (voir à propos des électrodes après)
2) Brancher un autre jack sur deux électrodes en argent à plonger dans de l'eau pour faire de l'argent colloïdal. En effet la boisson d'argent colloïdal fait partie de son protocole élargi et donc l'appareil fait deux en un.

Les appareils vendus commercialement qui font les deux même fonctions coûtent environ de 200$ à 250$. En fabrication manuelle il y en a pour de l'ordre de 40$ plus le prix des électrodes en argent.

Voici le schéma donné par Beck:
user posted image

Et l'explication du fonctionnement du schéma:
user posted image

Le but est donc de faire passer le courant dans le circuit sanguin, aussi la zone d'application et les électrodes d'application sont importantes. Un coton imbibé d'eau salée à 33% devant être imbibé toutes les 20min pour assurer un bon contact est nécessaire en supplément.

Le traitement se fait pendant 2h chaque jour sur une durée minimale de 3 semaines (le protocole parle de 3 semaines à 2mois)

Attention: il ne faut avoir ingéré aucune substance particulière, médicament, herbe, etc pendant 7 jours auparavant car l'électrification rend particulièrement puissant le passage du médicament ou autre principe actif dans les cellules, provoquant une intoxication de l'individu.

En cas de nécessité médicamenteuse quotidienne, prendre le médicament exactement à la fin du traitement pour avoir une distance la plus grande possible entre deux traitements d'électrification compatible avec une prise quotidienne du médicament, soit 24h.


Au final ce système est réservé quand même à des personnes qui n'ont pas encore de médication, sinon c'est un peu dangereux.

Beck indique qu'il faut boire de l'eau distillée 15min (240mL = 8 Oz) avant l'électrification sanguine et aussi juste après, et en boire 4 fois dans la journée. Cela est une partie indispensable à la modification de la minéralisation sanguine pour que la détoxification soit faite depuis les cellules vers le sang (possible si le sang contient de l'eau moins minéralisée que l'eau des cellules, d'où eau distillée). Il ne faut pas boire exclusivement de l'eau distillée (sinon on se déminéralise) les 4 verres par jour en supplément sont du ponctuel sur la journée, on peut boire de l'eau "normale" sinon. Maintenir la boisson d'eau distillée 4 fois par jour pendant une semaine après la fin du traitement.

Au lieu d'eau "normale" à boire, il conseille d'utiliser si on peut de l'eau "normale" qui aurait été bullée avec de l'ozone car l'eau ainsi oxygénée permet encore d'améliorer la détoxification dans le sang. D'où les appareils à production d'ozone en bullage dans de l'eau vendus par certaines sociétés.

C'est un plus, mais pas indispensable à priori.

Ne pas boire d'alcool durant les 24h qui précèdent le traitement électrique (donc pas du tout pendant la période de traitement).

Une cure d'argent colloïdal à prendre chaque jour est nécessaire en complément pour fortifier le système immunitaire, produit à 3PPm par une exposition de 3 minutes dans 240mL d'eau (8 oz). Prise chaque jour.

Selon les documents de Beck, une société d'électronique vendait un kit des composants et plaquette de circuit imprimé tout fait, y compris électrodes d'argent pour le montage de son appareil pour 100$: Action electronics, à Santa Ana. Impossible de trouver si ils le vendent ou pas par leur site internet qui n'est qu'une vitrine et pas un site de vente. A contacter par téléphone pour ceux qui veulent le kit à monter plutôt que se faire leur montage eux-même tout seul.

Le montage est appelé "Stimulateur de croissance de plantes" pour éviter les soucis qu'il a quand même eu avec la FDA sur des noms d'appareil servant à "soigner" les hommes.

Si des symptomes négatifs apparaissent, diminuer le durée de la séance d'électrification.

Electrodes pour Pulser Beck (ou électrification du sang):
Voici comment réaliser les électrodes pour le pulser:
user posted image

Magnétiseur pulsé Beck:

En plus du traitement d'électrification du sang circulant, des impulsions magnétiques dans la lymphe sont nécessaires pour éradiquer les virus qui se cachent dedans, car même si ceux du sang finissent pas disparaître, cela se réalimente à partir de la lymphe.

Le magnétiseur est encore plus simple et moins onéreux à fabriquer.
Concernant ce dernier, je n'ai pas trouvé de montage direct donné, il explique comment modifier un simple flash électronique d'appareil photo qui est l'outil de base à acheter. Il conseille d'en acheter un d'occasion qui marche, ça coûte entre 4$ et 18$ selon lui.

Puis il explique les modifications à apporter pour en faire un magnétiseur pulsé. La modification consiste en gros à ajouter un fil bobiné en série avec le tube flash qui continuera donc à s'éclairer pendant les flashs. Cette bobine il en donne les caractéristiques précises: nombre de tour, diamètre du fil.

Cette bobine isolée (il explique comment isoler) sera appliquée sur le corps à des endroits précis (des zones qui sont des noeuds de la lymphe) qu'il mentionne et on fait "feu" avec le flash lorsqu'il est chargé (on le laisse charger au maximum) sur chaque zone précisée.

Le coût estimé de l'ensemble du matériel pour construire ce système est situé entre 12$ et 60$ selon le prix du matériel.

Si des symptomes négatifs apparaissent, diminuer le nombre de flashages magnétiques.

Le détail de la réalisation de la modification du flash électronique est indiqué ici (bobinage, isolation, etc):
user posted image
user posted image
user posted image

Bilan:

L'ensemble des trois: pulser électrique utilisé 2h par jour avec argent colloïdal en cure quotidienne et pulseur magnétique utilisé quotidiennement aussi donne un résultat sur le SIDA en 2 mois (et en minimum 3 semaines). Cela fonctionne aussi sur d'autres maladies virales, bactériennes ou parasitaires en quelques jours à quelques semaines selon la maladie.

Lors de l'arrêt du "traitement", l'arrêt simultané du tout a montré le retour de maladies diverses, le système immunitaire n'étant pas capable de fonctionner de façon autonome à 100% d'un seul coup. Il est donc conseillé d'arrêter d'abord les traitements électriques et magnétiques tout en continuant à prendre de l'argent colloïdal plusieurs semaines, et enfin de diminuer la prise d'argent colloïdal de façon progressive et enfin d'arrêter la prise.
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 15 Avril 2012 à 15h23 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Une remise en forme du schéma du pulser trouvée sur overunity:
user posted image

A priori il y a une différence avec le schéma de Beck: le condensateur marqué non polarisé l'est et inversement.

Après réflexion, le fonctionnement de la LED bicolore est de s'éclairer à chaque passage de courant dans un sens ou dans l'autre sens d'une couleur différente (ce sont deux LEDs en parallèle et en sens opposés) donc le condensateur ne DOIT PAS être polarisé, comme l'indiquait Robert Beck dans son schéma original, et contrairement à ce schéma remis en forme, c'est une erreur de le prendre polarisé, il pourrait risque d'exploser.


D'ailleurs le condensateur de 22micro doit être en 35V et pas 25V comme indique que le schéma Beck, donc là c'est aussi une bonne rectification.

Ce message a été modifié par Pascuser le Mardi 17 Avril 2012 à 13h32
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 15 Avril 2012 à 18h04 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Réalisation des électrodes de contact avec le corps pour l'électrification:
(Commentaire traduit du texte précédent sur les électrodes)

Robert Beck indique de souder au plomb les fils de cuivre provenant du Jack sur des baguettes en acier inox utilisées dans la soudure à l'arc.

Il indique de prendre des baguettes de 3/32'' de diamètre = 2,3mm soit 2,5mm en norme européenne et d'en couper 1 1/8'' = 2,85cm de longueur.

Il indique qu'il faut isoler la zone de soudure au plomb entre le fil de cuivre et l'électrode en acier inox en serrant bien DEUX couches de ruban fin d'isolation autour (je pense que c'est un ruban genre teflon dont il parle, mais pas certain) pour éviter que le plomb et le cuivre ne donnent des ions qui vont migrer au contact du coton imbibé d'eau salé dont va être entourée l'électrode ensuite.

Il précise qu'il faut appliquer un flux de nettoyage au chlorure de zinc avant de souder sur la zone de soudure pour que ça tienne.

Puis enrouler 3 ou 4 tours de flanelle 100% coton autour des tiges d'acier qui font office d'électrode: cela doit être fait en entourant la flanelle en spirale en partant du côté du fil de cuivre et en serrant très fort pendant le spiralage jusqu'à l'extrémité. Il faut bien pincer le chiffon sur la tige d'acier de manière qu'aucune partie ne puisse se découvrir pour laisser le métal à nu par accident. Il faut tout recouvrir intégralement.

Pour couvrir l'extrémité, il indique de faire 6 ou 7 tours serrés de la flanelle au-delà de l'extrémité (pour coincer le tissu en bout de tige et fermer l'accès à la base de la tige du côté de l'extrémité), puis de revenir en arrière en spiralant toujours, vers le fil de cuivre. Faire alors un lien encore plus fortement serré et faire 4 noeuds pour faire tenir le tout très fermement, couper l'excès de tissu de flanelle.

Mettre du vernis à ongle ou de la laque sur les noeuds et sur le tissu serré du côté de l'extrémité, pour maintenir le tout bien collé et que ça ne se détache pas.

Puis tremper le tout dans une solution d'eau fortement salée par du sel de mer, ne PAS UTILISER de sel de table, et ajouter un agent mouillant additionnel comme du glycol d'éthylène ou du flux kodak photo ou de l'agent 409 nettoyant pour cuisine. Ajouter quelques gouttes d'eau de Javel ou d'argent colloïdal comme désinfectant.

Conserver la solution pour réutilisation.

Puis il faudra scotcher les électrodes sur les sites corporels indiqués pour l'utilisation. Ceci pourra être fait avec du papier de masquage ou des bandes élastiques de 1'' de large (=2,5cm) avec des attaches terminales de type Velcro pour attacher la bande autour du corps.

Les électrodes doivent être placées précisément le long des vaisseaux sanguins, ne dépassant pas même d'un peu sur la peau adjacente. Ceci permet une meilleure conduction vers le sang qui circule et permet d'avoir une très faible impédance (environ 2000 ohms).

Rincez et épongez les électrodes et la peau après fin d'utilisation.

Faites en sorte que JAMAIS le métal nu des électrodes ne puisse toucher la peau, sinon cela causera des brûlures qui se manifesteront par de petits cratères rouges qui guérissent lentement. L'objectif est d'envoyer le maximum de courant dans le sang et pas de provoquer des fuites sur des tissus adjacents. Pour cela n'utilisez jamais d'électrodes de diamètre supérieur à 1/8 ''= 6,3mm
PM
Top
Ecrit le: Lundi 16 Avril 2012 à 11h40 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 166
Membre n°: 330
Inscrit le: 26/06/2007



Formidable ! Bravo LightInWay pour ce travail !
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Lundi 16 Avril 2012 à 18h50 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Merci. J'ai eu l'occasion aujourd'hui de pouvoir passer dans un magasin d'électronique et comme c'était prévu depuis hier, j'ai listé les composants et acheté le tout aujourd'hui, pour faire le montage du pulser/générateur d'argent colloïdal.

ça n'attend que la soudure!

Une personne s'est déjà proposée pour tester l'appareil (quelqu'un dont l'état de santé le nécessite). Je ne pourrai pas le tester sur mon fils malade pour l'aider car il est sous traitement et la machine ne doit PAS être utilisées durant un traitement car ça surmultiplie la toxicité médicamenteuse.

Je ne l'utiliserai que si d'ici plusieurs mois il n'est pas guéri et qu'on envisage d'arrêter le traitement un temps. Donc un tests sera mené, mais pas chez moi.
PM
Top
Ecrit le: Mardi 17 Avril 2012 à 15h37 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



En cherchant à comprendre comment fonctionne la LED bicolore avant hier, j'avais vu que c'est un composant simple constitué de deux LEDs de couleurs différentes mises en parallèle et en sens opposé.

Donc ça s'alimente en alternatif, aussi le condensateur de 22 micro Farads doit être non polarisé. Au magasin d'électronique ils n'avaient pas de condensateur électrolytique bipolaire (j'avais vu que ça existait sur le net à la vente ailleurs); les seuls capables d'aussi grosse capacité sans aller taper dans des condensateurs spéciaux sur commande.

J'avais lu aussi que les électrolytiques polarisés sont en fait constitués de deux électrolytiques polarisés mis tête bêche en série. Voir exemple ici:
user posted image
D'après: http://www.sonelec-musique.com/electroniqu...ur_liaison.html

Donc j'avais prévu le coup et j'ai demandé deux condensateurs de 47micro farads montés en série de 25V chacun, équivalents donc à un seul condensateur bipolaire (non polarisé) de 23,5micro Farads de 50V. 22micro farads ou 23,5micro farads ça ne fait pas beaucoup de différence, surtout que ce n'est qu'une mini-temporisation pour la coupure de l'éclairage de la LED bicolore.

Au passage notons que le revendeur n'avait pas de connecteur Jack femelle mono pour circuit imprimé et que j'ai dû le prendre en stéréo, il y a donc des pattes inutilisées. De même il m'a mis un Jack mâle stéréo sans que je n'y fasse attention. ça ne pose aucune problème, ça fait juste des connexions inutiles.

Voilà le montage réalisé sur plaquette d'essai:
user posted image

user posted image

Et la mesure de la sortie aux bornes de ce qui arrive sur le connecteur Jack femelle:
user posted image

user posted image

Voilà deux vidéos qui montrent le montage en fonctionnement:


PM
Top
Ecrit le: Mardi 17 Avril 2012 à 22h05 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Suite du montage: je me suis d'abord occupé du boitier avec tout ce qui va dessus, car cela me permettra de souder sur la partie circuit imprimé plus tard et de prévoir la composition du circuit imprimé en fonction des positions que j'ai choisies pour mettre les éléments de connexion et témoins lumineux ou autres divers.

J'avais acheté une boite Velleman étanche (je n'avais pas besoin qu'elle soit étanche, mais bon elles sont toutes comme ça les Velleman que j'avais à disposition) référencée G311 (115x90x55mm)

J'ai donc réfléchi à un placement des éléments qui soit équilibré et qui permette de placer les piles et le circuit imprimé en tenant compte de la forme de la boite, des zones de vissage au fond, etc.

Une fois réfléchi, j'ai marqué au crayon d'abord puis au feutre indélébile les zones de découpe:
user posted image

Le plus chiant et long (des heures) ça a été la découpe des zones rectangulaires au cutter. Le plastique fait bien 3mm d'épaisseur et est très solide, c'est super difficile. Une fois bien entamé j'ai utilisé une flamme pour chauffer lalame du cutter (flamme d'allume-gaz, dans le bleu, pour éviter de déposer du carbone dans la flamme jaune d'une bougie par exemple) pour m'aider à approfondir la découpe grâce à la fonte du plastique. ça a quand même été galère.

Puis ébavurage au cutter, à la lime et au papier à poncer, voilà le résultat après avoir fini le travail avec le perçage (ça a été plus rapide ça) des trous:
user posted image

Pour rendre le tout plus joli et comme j'avais encore une chute de miroir autocollant pour l'expérience Lavinay j'ai fait un revêtement miroir sur le tout:
user posted image

Puis implantation des éléments. J'ai collé à la glue 3 les Jacks femelle et le RCA femelle car ça doit tenir ferme. J'ai seulement passé de la colle UHU standard sur la LED et la luciole 12V, l'interrupteur lui est tellement rentré à force que tout collage est inutile, et le potentiomètre est vissé:

user posted image

J'ai dû sectionner la tige du potentiomètre bien trop longue et mis le bouton à machoire, avec le bouchon par-dessus pour tout cacher, voilà la gueule de la bestiole:
user posted image


La partie pile j'ai été obligé de sectionner l'entrée, sinon les piles ne tenaient pas à cause des coupleurs de pile qui viennent dessus, ça faisait trop épais. Je vais faire un coffrage intérieur pour maintenir les piles en place et un capuchon à Velcro sur le dessus pour ouvrir ou fermer le compartiment pile, plus tard.

Restera donc la suite demain, le soudage de la partie circuit imprimé.


PM
Top
Ecrit le: Mardi 17 Avril 2012 à 22h47 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1716
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



Cela ne chôme pas ! icon_smile.gif

La prise RCA, est pour faire l'argent colloïdal sur les 27V des piles ?

Cela aurait pu se faire séparément et avec une alimentation secteur.
Histoire d'économiser les piles.

Pour les électrodes sur poignet, tu comptes faire avec tiges inox, ou avec des électrodes existantes sur le marché médical ?

Pas facile de faire un système pour la fixation, facilement utilisable.
Je verrais bien une accroche comme pour les tensiomètres automatiques.
une hémisphère plastique qui s'emboîte sur le coté du poignet avec les électrodes en bout, et prolongé à l'autre bout par la bande velcro qui enserre le poignet.

Avec des petites ouvertures sur la bande velcro, afin d' imbiber les électrodes, toutes les 1/2 heures, à l'aide d'une pipette .
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 18 Avril 2012 à 16h57 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Oui le RCA c'est pour l'argent colloïdal. En effet on pourrait faire tourner l'appareil avec une alim continue branchée sur le secteur, indépendante, et j'ai prévu du coup une option de branchement de telle alim. Il n'y aura aucun secteur dans la boite, seulement le continu qui arrivé d'une alim indépendante qui se commute à la place des piles si on la branche.

Pour les électrodes, je vais les faire moi-même, oui. Beck parle de l'aspect pratique avec une bande élastique finie par un Velcro, pour maintenir le tout attaché fermement. La coque hémi-sphérique je ne vais pas me casser la tête avec.
PM
Top
Ecrit le: Mercredi 18 Avril 2012 à 22h03 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Voilà le soudage de la partie pulser est fini sur la plaquette et monté à l'interface du boitier:
user posted image

user posted image

user posted image

Vidéo du fonctionnement correct:


La partie argent colloïdal reste encore à être soudée! Demain...
PM
Top
Ecrit le: Mercredi 18 Avril 2012 à 22h51 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Le coût total du montage s'élève jusque là à 104€.

Cela comprend le prix d'achat de la bande Velcro et élastique (la longueur devrait suffire à faire 3 appareils), des 10 baguettes de soudure en acier inox 316 (il y a de quoi faire quelques dizaines d'appareil avec), les tiges d'argent 99,99% pour argent colloïdal, l'appareil testeur TDS pour titrer l'argent colloïdal produit et le boitier, les 3 piles neuves (j'en ai acheté des neuves depuis!) ainsi que l'électronique.

Le testeur TDS sert à savoir si on est arrivé aux 3 PPM préconisés de la solution, et en fonction de l'eau qu'on utilise cela arrive plus ou moins vite (Beck dit 3min dans son verre d'eau de 240mL, je pense que ça ne doit pas être de l'eau distillée à cette vitesse, tests à mener).

Il faudra ajouter le prix d'une alimentation 24V à brancher sur le pulser pour prendre le relais des piles quand on peut pour les économiser.

La partie pulser seule avec le boitier et piles neuves revient à environ 60€, le reste part dans la partie argent colloïdal.

Un système commercial pulser+argent colloïdal est vendu environ 225$ aux USA+port, soit 170€+port.

J'ai trouvé un montage bricolé à la vente, moins cher, 150$=114€:
http://www.altcancer.com/microbe-electrifier

Il n'y a pas de partie argent colloïdal mais le montage propose un interrupteur pour changer la fréquence entre 4Hz et 40Hz, en indiquant que les effets nocifs de la détoxification si on prend des médicaments à 4hz sont moins ou plus ressentis à 40Hz (mais le traitement est alors moins puissant en action).

Autre chose d'intéressant. Il a été posé la question d'avoir des retours d'expérimentation par des patients.

Voilà des témoignages classés par type de maladie:
http://barbfeick.com/BobBeck/

Tout est en anglais par contre!!
PM
Top
Ecrit le: Samedi 21 Avril 2012 à 17h28 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Je n'avais pas pris le temps de faire de la communication sur les avancées du montage depuis ces 2 derniers jours.

Il est quasiment finalisé.

D'abord dès que j'ai vu l'option 4Hz/40Hz sur le dernier montage, j'ai fait la modif adéquate dans les deux heures qui ont suivi pour bricoler ça:

user posted image

J'ai dû recouper une piste car ça devenait ingérable de changer de bande à chaque connexion nouvelle à souder:
user posted image

Soudage du RCA:
user posted image

Puis soudage de deux pinces croco miniatures que j'avais en réserve pour faire extrémité, vers les tiges d'argent (et collage de la sortie RCA au niveau de al sortie des fils pour tenir le tout):
user posted image

Soudage du Jack de sortie pour les électrodes:
user posted image

Et soudage du tout sur les électrodes une fois terminé, voici le fil achevé:
user posted image

Détail sur la réalisation des électrodes: je comprends mieux pourquoi dans le document anglais il était "mise à blanc et coupure de la tige inox", je n'avais pas traduit la partie "mise à blanc". En effet je ne savais pas que les baguettes de soudure à l'arc ont un enrobage par-dessus, qu'il suffit d'enlever avec un cutter (et du papier de verre pour la finition):
user posted image

Voilà le matériel complémentaire pour réaliser les électrodes: bande élastique pour les maintenir autour du corps, avec Velcro à coudre pour attacher et la boite de tiges en acier inox type 316 dont parle Beck. L'investissement lourd de 9€ est bien dommage pour un petit bout de moins de 3cm deux fois sur une seule tige.

Et voilà les tiges coupées:
user posted image

Puis il faut déposer de la pâte d'étain au chlorure de zinc comme indiqué par Beck pour faire la soudure qui tienne (et étain classique pour soudure par-dessus en chauffant au fer à souder):
user posted image

Cette pâte d'étain je l'avais déjà pour un autre bricolage (la pyramide électrique) mais dans le cas contraire c'est aussi un investissement à faire. ça dépend de quoi on est équipé, car on peut compter l'achat du fer à souder, de l'étain, de l'éteau, de la scie à métaux, etc dans le prix du montage, mais ces équipements servent à réaliser ensuite des milliers d'appareils sans devoir être remplacés!

Soudure terminée (l'une a fait un gros grumeau, la première, le temps de prendre le coup):
user posted image

Mais c'est solide! (C'est l'usage qui le dira...)

J'ai aussi travaillé l'intérieur de la boîte, collé des plaques de plexiglass à la glue 3 (ça tient super bien sur la boite, en 15sec c'est attaché de façon indécollable):
user posted image

Voilà, le tout est fonctionnel et j'ai fermé et vissé. En fait il faudra rouvrir pour mettre l'adaptateur secteur (avec un Jack 6,35mm qui permettra de commuter entre les piles 9V et l'alim secteur régulée et j'ai commandé un jack stéréo pour me servir de l'autre circuit qui commute en même temps pour le voyant lumineux, LED verte, déjà installée):
user posted image

On voit la bande velcro qui sert à ouvrir/ferme le compartiment pile pour les changer.

Reçu les tiges en argent 99,99% d'Angleterre:
user posted image

Et la flanelle 100% coton (il y a des mètres, de quoi faire des centaines d'appareil je pense, des dizaines au moins):
user posted image

La suite attendra aussi de l'eau ditillée. Ma pharmacie n'en faisait pas, ses fournisseurs n'en vendent pas. J'ai appelé une plus grande pharmacie, et leur fournisseur fait ça. 2,90€ la bouteille de 1L. Indispensable pour faire de l'argent colloïdal.

Je me suis renseigné un peu sur l'argent colloïdal. Il faut créer des particules nanométriques, et un fort courant crée des particules micrométriques (1000 fois plus grosses) moins efficaces et moins bien filtrées par le corps. Pour avoir une conduction faible il faut donc de l'eau sans ions, donc de l'eau distillée.

Ensuite quand le taux de PPM augmente, donc le nombre d'ions, la conduction augmente et le courant avec et il faut un système de diminution du courant pour éviter le même soucis. Mais nous n'aurons pas ce problème car nous n'allons que jusqu'à 3PPm. La lampe luciole miniature 12V est là pour indiquer que le courant commence à être assez fort. En effet il faut rester sous 20mA pour avoir des particules assez fines. Or la luciole va s'illuminer avec quelques milli-ampèrres, donc c'est l'éclairage de la luciole qui va indiquer qu'il faut arrêter de produire de l'argent colloïdal. Si elle s'éclaire au tiers de sa puissance maximale c'est très bien.

Comme c'est difficile à juger, je vais tester avec mon testeur de TDS le PPM de l'eau en fonction du temps pour déterminer le temps optimal pour avoir 3PPM. Normalement Beck indique 3min pour 240mL d'eau avec ce système là. On verra bien...




PM
Top
Ecrit le: Samedi 21 Avril 2012 à 17h46 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



J'avais oublié la vidéo du test de bon fonctionnement de la nouvelle option 4Hz/40Hz:
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 22 Avril 2012 à 12h13 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Comme on m'a demandé quelques références:

1) Electrodes

Mes électrodes je les ai achetées à Weldom pour 9,90€ excatement, 10 électrodes rutiles INOX diamètre 2,5mm et 30cm de long de type 316L, marque GYS (photo dans un message précédent).

Par contre comme je n'ai utilisé que 2 fois 3cm pour deux électrodes, j'ai consommé seulement 6 cm sur 30cm d'une des tiges donc 6/30 d'une tige qui coûte environ 1€ car les 10 sont à 10€. Mais il faut acheter le paquet quand même. C'est ça que j'ai voulu dire.

2) Argent colloïdal

Pour l'argent colloidal je suis allé voir les messages de Robert sur les forums et j'ai fait des recherches. J'ai pu trouver du pas cher ici (16,70€ port inclus pour dexu électrodes de 1,5mm de diamètre et 9cm de long en 99,99% en vente en Angleterre):
http://sortlifeout.co.uk/catalog/product_i...products_id=406

Pour l'intensité, j'ai lu dans un doc que ça doit rester sous les 20mA. Donc la luciole sert à ça par déduction: à un certain ampérage correspond une certaine illumination; à tester visuelelment pour savoir quel éclairage correspond à un STOP!!

C'est aussi pour ça et vérifier que j'aurais bien les 3PPM recommandés que j'ai acheté un testeur TDS. J'ai pris le temps pour en trouver un pas cher, calibré à la sortie d'usine sur du 482PPM normalement, donc je n'ai pas acheté de solution d'étalonnage.

Le testeur TDS acheté: (21,85€ port inclus):
http://www.servovendi.com/testeur-digital-...ppm-tds-ez.html
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 22 Avril 2012 à 12h42 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Et voici le lien de la flanelle 100% coton:
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewIt...em=160764556412
PM
Top
Ecrit le: Jeudi 26 Avril 2012 à 10h07 Posted since your last visit
Quote Post


Intéressé(e)
**

Groupe: Membres
Messages: 6
Membre n°: 10102
Inscrit le: 25/04/2012



Et pourquoi les medecins n'utilisent pas cette merveille ? un complot ? trop peu d'interet ? perte d'argent ? ça me laisse pantois.
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Dimanche 29 Avril 2012 à 12h29 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Ces deux derniers jours ça a été travail intense sur le montage Beck pour l'achever.

Le gros du travail s'est porté sur la partie argent colloïdal. En effet pour éviter qu'un nuage de particules d'argents ionisées ne fasse surdensité à proximité des électrodes et ne s'agglomèrent pour former des particules plus grosses, il faut mélanger (le but est que les particules soient les plus petites possibles.

Pour cela il y a soit le plus facile: un agitateur magnétique, mais j'ai regardé les prix et ce n'est pas donné. Le moins cher que j'ai pu trouver au final, c'est celui de Jeulin (j'ai fait ebay, France, USA, Royaune Unis et autres, internet sur des sites de constructeurs, etc):
http://www.jeulin.fr/fr/a-a1042900-edc1000...ique-0-5-L.html

L'autre solution, moins onéreuse, est de disposer un moteur, un système de fixation et de trouver un moyen de fixer un agitateur qui trempe dans l'eau distillée. J'ai opté pour ça.

D'abord le verre et les fixations support électrodes en version de base (j'ai utilisé mon plexiglass en rab découpé à la scie à métaux pour créer un support et collé à la super glue 3:
user posted image

user posted image

Puis création du système d'agitation, avec un moteur électrique de mes stocks de pièces détachées.

J'ai fixé un corps de stylo bille collé par colle bi-composante sur l'engrenage du moteur et collé à deux fourchettes plastique alimentaires qui elles ont été coupées et trempent dans l'eau:
user posted image



Puis montage de la partie alim 24V externe sur secteur dans le boitier:
user posted image



J'ai branché ça par un Jack 6,35mm à double coupure, pour utiliser un des circuits pour le témoin lumineux et l'autre pour couper l'alimentation par pile.

Puis enfin la finition de la partie argent colloïdale en utilisant l'alimentation 24V pour la commuter sur les électrodes en inversant le sens toutes les 3min par un système de deux relais. En effet j'ai constaté un dépôt pas facile à nettoyer noir sur une électrode et blanc sur l'autre lors de la réalisation de l'argent colloïdal, qui fait obstacle à la bonne fabrication d'AC. Donc il fallait trouver un moyen d'inverser périodiquement l'alimentation.

J'ai donc pensé un schéma avec un 555, en fonction du matériel que j'avais en stock, et fait un montage d'essai.
D'abord sur pile 9V:
user posted image



Puis sur 24V avec une partie alim régulée 12V pour le 555:
user posted image



Et j'ai soudé le tout:
user posted image

Voilà le schéma qui correspond à ce montage (ça peut servir à d'autres personnes qui font de l'argent colloïdal):
user posted image

Tout le système opérationnel en fonctionnement:
user posted image

user posted image

Il y a quand même quelques soucis de frottement du corps de l'agitateur sur le trou de passage que je n'ai pas fait assez large, il faut aider l'agitateur à se mettre en marche au démarrage à cause de cela.
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 29 Avril 2012 à 13h09 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Voici la vidéo du système en fonctionnement:
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 29 Avril 2012 à 14h59 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Partant d'une eau distillée, pour 240mL d'eau dans un verre avec l'agitateur en fonctionnement j'ai compté les PPM selon le temps:

0PPM: mise en route
1PPM: à partir de 58min
2PPM: à partir de 1h50min
3PPM: à partir de 2h26min
4PPM: à partir de 2h34min
Les électrodes ont beaucoup noirci à partir de 3PPM (elles ont légèrement noirci tout doucement auparavant, les deux)

Arrivé à 3h de durée de fonctionnement, on était toujours à 4PPM, ça n'augmentait pas, alors que le nombre de PPM doit augmenter exponentiellement vite. Mais les électrodes étaient entièrement noircies, je pense qu'il n'y avait plus d'argent en contact avec l'eau, ça isolait.

Et pourtant le système d'inversion a bien fonctionné, inversant toutes les 3 minutes. Il a bien fonctionné car en effet je n'ai pas une une électrode blanche et l'autre noire, mais les deux noires.

Donc j'ai essuyé les électrodes pour que la production reprenne à 3h00; assez grossièrement essuyé.

5PPM: à partir de 3h06min
6PPM: à partir de 3h13min

J'ai arrêté la production là. J'ai donc une solution à 6PPM.

Robert Beck préconise des solutions d'argent colloïdal entre 3PPM et 5PPm pour usage dans son protocole. Comme les PPM diminuent avec le temps 6PPM est un bon point d'arrivée. L'argent colloïdal produit est stocké dans une bouteille opaque enroulée dans un papier d'aluminium pour plus d'opacité; et le tout enroulé dans un papier bulle pour protection anti-casse.
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 29 Avril 2012 à 15h06 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



La dernière fois j'ai produit sous 27V avec les 3 piles de 9V et sans agitateur ni inversion des pôles et j'ai noté:

Mise en route: 0PPM
1PPm: à partir de 45min
2PPM: à partir de 1h
3PPM: à partir de 1h10min

Je m'étais arrêté à 3PPM.
PM
Top
Ecrit le: Samedi 05 Mai 2012 à 22h40 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



J'ai reproduit de l'argent colloïdal avec le montage finalisé. J'ai utilisé les 3 piles de 9V mais avec la modif d'une LED insérée, ce qui fait 28V (3 piles neuves à 9,3V) moins 1,6V de chute de tension de la LED = 26,4V de tension.

J'ai mis le système agitateur + inversion de polarité toutes les 15 secondes (modif là aussi) et j'ai obtenu:

1PPM: à partir de 1h07min
2PPM: à partir de 1h44min (+essuyage des électrodes)
3PPM: à partir de 2h18min (+essuyage des électrodes à 2h30min)
4PPM: à partir de 2h41min
5PPM: à partir de 3h

On retrouve les mêmes durées environ que pour la réalisation d'argent colloïdal sous 24,4V avec agitateur précédemment réalisée.

Beck préconise une production d'argent colloïdal entre 3PPM et 5PPM donc il faut attendre 2h30 à 3h pour avoir la production réalisée.

Je referai le même test mais en chauffant l'eau au départ, j'ai vu que c'est conseillé pour aller plus vite! Je précise que c'est toujours de l'eau distillée!! Il faut la chauffer dans un contenant non métallique, donc du pyrex ici, et ne pas bouillir sinon on dissoud du gaz et on rend l'eau conductrice, juste chauffer!!

Le protocole Beck demande de boire les 240mL d'argent colloïdal à 3PPM chaque jour, en deux à trois fois. C'est donc énorme! Il faut donc produire la dose d'argent chaque jour. C'est aussi pour ça qu'il faut du pas trop concentré, sinon ça fait de grosses doses.

Sans compter qu'il recommande de boire un verre d'eau distillée avant et un autre après l'électrification et d'en prendre 4 autres sur la journée. C'est des quantités énormes d'eau distillée à prendre chaque jour. D'ailleurs il préconise que cette eau distillée soit bullée à l'ozone pour être plus oxygénée.

Mais il est indiqué qu'on peut aussi prendre de l'eau non distillée pour ce bullage. Il indique toutefois qu'il faut boire au moins l'équivalent de 3Litres d'eau pour 90kg de poids corporel. Il ne faut pas boire exclusivement de l'eau distillée, heureusement, sinon là c'est sûr on meurt!

Il dit d'en boire autour du traitement, avant et après surtout; le reste du temps de l'eau normale suffira.
Disons que le verre avant et le verre après c'est déjà pas mal, au prix de l'eau distillée, 3€ le litre (et encore il parait que c'était 5€ et qu'on m'a fait un prix par erreur), on peut compter entre les 240mL d'argent colloïdal et le verre avant et après un minimum de 0,6L d'eau distillée par jour en comptant deux verres à 15cL au moins. Et c'est en faisant le minimum conseillé (car il conseille 4 autres verres en plus sur la journée).

Le traitement revient cher en eau distillée, il faut prévoir 5 Litres par semaine soit 15€ à 25€ d'eau distillée pour boire par semaine.
PM
Top
Ecrit le: Samedi 05 Mai 2012 à 23h09 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Finalisation de la boite électronique:
user posted image

user posted image

J'ai rajouté une LED à haute luminosité en série sur le circuit Argent Colloïdal, elle s'illumine au moindre courant circulant, ça permet de voir que l'argent est en production et de visualiser la conductivité directement.

j'ai aussi mis la production d'argent colloïdal directement sur les piles sans passer par l'interrupteur, ce qui permet de ne pas user les piles inutilement à alimenter la partie pulser car on n'a pas besoin de mettre l'interrupteur sur "On".

Voilà le tout finalisé, étiquettes imprimées et collées par scotch double face et protégées contre l'usure des mains par du scotch transparent sur le devant:
user posted image

En voit le montage de production d'argent colloïdal complet, j'ai monté la partie inversion de polarité sur une plaquette de plexiglass et enfermé le tout avec du scotch électrique. J'ai laissé ce qui chauffe dépasser pour évacuer la chaleur.

J'ai aussi passé l'inversion de polarité sur 15s suite à conseil d'une personne qui fait beaucoup d'argent colloïdal, pour limiter encore plus le noircissement. J'en ai toujours malgré tout!

user posted image

J'ai protégé comme le demande Beck les zones de soudure des électrodes par du ruban Téflon pour éviter la migration des ions:
user posted image

Découpé la flanelle de coton en ruban:
user posted image

Et fait les électrodes, puis mis du vernis à ongle aux extrémités comme demandé par Beck pour tenir le tout sans que ça risque de se dénouer:
user posted image

Puis j'ai découpé des bandes élastiques de 2cm de large sur 20cm de long (2,5cm de large sur 20cm de long préconisé par Beck) et j'ai cousu au bout des bandes de Velcro de 4cm de long (longueur préconisée par Beck).

J'ai aussi cousu les électrodes sur la bande.
J'ai eu 2 jours de soucis avec mes électrodes car un courant ridicule passait alors que je suis sensé faire passer des milli ampères dedans avec le pulser (dont une fraction de dizaines de micro ampères passe dans le sang). Or je n'avais rien qui marche, j'ai tourné dans tous les sens jusqu'à comprendre que mes électrodes étaient cassées: en attachant les noeuds fortement j'avais dessoudé des fils.

Bref j'ai dû couper les bouts pour accéder au métal et faire des test de conduction électrique.
Là ça marche.

user posted image

user posted image

J'ai mis deux zones de velcro pour fixer de petites longueurs comme au poignet ou de grandes longueurs comme au pied.

user posted image

user posted image

J'ai mesuré le courant qui circule en tenant les électrodes avec 2 doigts (elles sont mouillées par la solution spéciale qui rend conductrice), sur la résistance de 820 ohms dans l'appareil pulser.

Au minimum il passe 0,26 milli ampères et au maximum il passe 21mA à pleine puissance. Cette mesure là je l'ai faite sans les doigts, en touchant les deux bornes car je peux vous dire qu'au-delà de la moitié de la puissance on a l'impression de se faire électrocuter et qu'on jette les électrodes au loin car ça met une sacré chataigne.

Mais en refaisant la même expérience d'un poignet à l'autre je ne ressens pas du tout l'effet pareillement: il doit passer bien moins de courant.

La solution spéciale de conductivité a été réalisée avec du gros sel marin non raffiné à saturation dans de l'eau, additonnée de 100mL d'argent colloïdal à 6PPm pour désinfection et de 10 pichtées d'un produit nettoyant bio (non toxique) contenant des agents anioniques et non ioniques tensio actifs (ce que Beck demande, pour faire du "mouillant" sur le coton). J'en ai une bonne quantité, il y a de quoi faire quelques heures d'électrification.

Donc le montage est terminé pour l'électrificateur et argent colloïdal.

Je ne réalise pas le montage pulser magnétique additionnel. Ce montage est important dans le cas du SIDA ou du Cancer. Pas forcément pour d'autres cas, et comme les testeurs ne sont pas atteints de ces affections, je laisse cette réalisation manquante pour une autre fois; on verra.

Donc il va rester à tester la chose maintenant.
Mais ça demande de faire ça bien et donc des efforts:

acheter 5 litres d'eau distillée par semaine et surveiller la production d'argent colloïdal chaque jour, la consommer chaque jour, consommer ses deux verres d'eau distillée avant et après et boire 1L d'eau par 30kg de masse sur la journée; passer 2h par jour à faire le soin d'électrification, qui se fait en ré-humectant toutes les 20min les électrodes et faire ça pendant 2 mois chaque jour sans faillir.

Je suis sûr que certaines personnes préfèrent rester malade que faire tout ça, mais bon il faudrait le contraire!
PM
Top
Ecrit le: Samedi 05 Mai 2012 à 23h11 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



Deux vidéos complémentaires:



PM
Top
Ecrit le: Dimanche 06 Mai 2012 à 18h01 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 178
Membre n°: 9939
Inscrit le: 30/08/2010



QUOTE (LightInWay @ Samedi 05 Mai 2012 à 23h09)
Donc il va rester à tester la chose maintenant.
Mais ça demande de faire ça bien et donc des efforts:

acheter 5 litres d'eau distillée par semaine et surveiller la production d'argent colloïdal chaque jour, la consommer chaque jour, consommer ses deux verres d'eau distillée avant et après et boire 1L d'eau par 30kg de masse sur la journée; passer 2h par jour à faire le soin d'électrification, qui se fait en ré-humectant toutes les 20min les électrodes et faire ça pendant 2 mois chaque jour sans faillir.

Je suis sûr que certaines personnes préfèrent rester malade que faire tout ça, mais bon il faudrait le contraire!




Tu démarres ton expériences quand? icon_smile.gif
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Dimanche 06 Mai 2012 à 18h26 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



J'avais deux candidats qui se sont proposés pour tester depuis plus de 15 jours. J'ai donc expliqué les contraintes d'utilisation au premier candidat qui finalement a décliné l'usage pour le moment, ne pouvant pas consacrer 2h par jour à utiliser l'appareil par manque de temps, bien qu'ayant accès facilement à de l'eau distillée par ailleurs.

Donc là j'ai contacté la deuxième personne, on va voir. Je vais peut être manquer de candidats!
PM
Top
Ecrit le: Samedi 12 Mai 2012 à 08h41 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1397
Membre n°: 3
Inscrit le: 10/08/2002



La deuxième personne a aussi décliné l'usage finalement, ne pouvant pas passer 2h par jour de traitement non plus. Pourtant ces éléments étaient clairement indiqués dès le début du protocole.

Encore des gens qui (comme d'habitude) ne lisent pas les sujets mais interviennent ensuite.
Ce que j'ai ajouté c'est le coût supplémentaire de la boisson de l'eau distillée.

Donc il n'y a plus aucun candidat.
PM
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres:

Topic OptionsPages: (2) [1] 2  Reply to this topicStart new topicStart Poll

 



[ Script Execution time: 0.0821 ]   [ 12 queries used ]   [ GZIP activé ]